Comment gérer un changement de Holding sous Amelkis et gérer votre nouvelle consolidation le plus intelligemment possible ?

Comment gérer un changement de Holding sous Amelkis et gérer votre nouvelle consolidation le plus intelligemment possible ?

Adrien REIMANN 18/07/2022

Comment gérer un changement de Holding sous Amelkis et gérer votre nouvelle consolidation le plus intelligemment possible ?

Les restructurations des groupes sont particulièrement importantes ces dernières années. Les opérations capitalistiques, les changements de fonds d’investissements ou encore les LBO sont des opérations devenues traditionnelles et récurrentes. Mais comment faire face à ce type d’opérations lors de la production des comptes consolidés le plus rapidement et automatiquement possible ?

Roméo ANDRÉ, Directeur de mission chez Amelkis vous explique comment les clients Amelkis sont accompagnés pour que ces opérations soient quasiment transparentes !

Les consolideurs sont confrontés à ce type d’opérations complexes et cela demande des compétences accrues mais aussi un travail plus important pour la production des comptes.

En effet, ces restructurations entrainent un changement d’entité consolidante et donc la création d’un nouveau groupe de consolidation. En termes métier, le consolideur va devoir produire un bilan d’ouverture et recalculer ces écarts de première consolidation mais il va être confronté à devoir produire plusieurs versions de consolidation.

Si l’opération a eu lieu en cours d’année, les banques, la direction et les investisseurs voudront des comptes consolidés du nouveau groupe en partant de la date de constitution mais également une version pro forma à durée constante afin de pouvoir la comparer aux années précédentes.

Si en plus, le groupe consolide tous les mois, le casse-tête est entier et à la charge du consolideur car il va devoir réaliser deux consolidations tous les mois jusqu’à la fin de l’année !

Il existe plusieurs manières de gérer cette problématique dans un outil de consolidation :

1 – Créer deux dossiers distincts

Le consolideur peut ouvrir 2 exercices distincts, un exercice pro forma et collecter les données en année pleine et un autre dossier pour le nouveau groupe ou les données sont segmentées afin de prendre en compte la date d’entrée. Cette solution est la plus simple mais la plus lourde car il doit collecter 2 fois les données sociales et réaliser 2 fois les opérations de consolidation. Si la constitution du nouveau groupe a eu lieu en avril alors, il devra réaliser 18 exercices jusqu’à la fin de l’année civile et encore plus si son groupe a une clôture l’année suivante avec une date de clôture de plus de 12 mois.

 

2 – Gérer les 2 consolidations sur un même exercice en passant des écritures de cut off

Le consolideur collecte les données en année pleine puis passe des écritures complémentaires afin de retomber sur la consolidation du nouveau groupe. Là encore cette solution est très lourde, en particulier si le groupe a un périmètre important. Il faut passer des écritures pour corriger les données sociales et les retraitements de consolidation puis bien versionner les écritures pour obtenir les 2 scénarios.

À la vue de la lourdeur de ces deux solutions, nous avons développé une 3ème solution sur Amelkis Opera qui permet de s’exonérer de toutes ces tâches en créant des règles de décumul automatique.

 

3 – Gérer automatiquement les 2 scénarios par décumul de l’ouverture

Le consolideur va faire sa consolidation habituelle en année pleine. À partir de l’exercice ou le nouveau groupe est constitué, nous allons appliquer des règles automatiques afin de décumuler le résultat, affecter le résultat des premiers mois, basculer l’ouverture sur un flux d’entrée mais également décumuler les variations du bilan pour obtenir le bilan d’ouverture. Nous aurons donc une version pro forma et nous aurons instantanément une version de la nouvelle consolidation via cette mécanique.

Puis tous les mois, le consolideur va continuer à réaliser et à collecter ses données en année pleine. Il réalisera sa consolidation en année pleine simplement. Il suffira de lancer cette seconde version pour obtenir la nouvelle consolidation par décumul du bilan d’ouverture. Il a accès à 2 versions dans l’outil : son année pleine et sa nouvelle consolidation sur chaque état (Résultat, bilan, Tableau de flux, cash-flow)

Cette solution permet de gérer les 2 scénarios automatiquement pour le consolideur sur un même exercice et nous avons éliminer quasiment toutes les opérations redondantes.

Grâce aux fonctionnalités complètes d’Amelkis Opera et la simplicité de mise en œuvre, il est possible rapidement de mettre en place des solutions innovantes et intelligentes au bénéfice du consolideur.

Découvrez nos partenaires.

Découvrez comment Opera répond à tous vos besoins